Le télétravail ou en est-on ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:



Ou les tribulations d’une traductrice

Il y a 20 ans quand j’ai décidé de m’installer en France comme traductrice, on annonçait la révolution du télé travail.

Véritable aubaine pour se mettre à son compte ou pour travailler plus librement dans l’entreprise.

Une série de guides a même été publiée, relayée par de nombreux articles dans la presse spécialisée.

Aujourd’hui, alors que les moyens de communication ont fait un bond dans leur facilité d’application et leur fiabilité, qu’en est-il exactement ?

Un rapport de La CCI du Gers, basé sur les chiffres de Pole Emploi, estimait qu’il existe près de 1 650 000 télétravailleurs salariés, soit 7 % des salariés français travaillant à distance.

Bon… et les télétravailleurs indépendants ?

Une estimation précise semble plus compliquée.

Une étude de la DARES indique cependant qu’il y avait en France en 2004, 160 000 télétravailleurs indépendants à domicile soit 6 % des travailleurs non salariés et 106 700 travailleurs indépendants nomades environ 4% des travailleurs non salariés pour un nombre total de 2 668 000 travailleurs non salariés.

Admettons que ces chiffres aient considérablement évolué …la France se situe néanmoins toujours loin derrière le Royaume-Uni et les pays scandinaves.

Et je n’exagère pas : les prémices du télétravail aux Etats-Unis datent de 1950, avec une nette expansion en 1962 et une explosion en 1981.

Et en Europe ? Tenez vous bien : 42% des cadres télé-travaillent au Danemark !

Pourtant un accord interprofessionnel a bel et bien été signé en France le 19 juillet 2005 par de nombreux syndicats professionnels.

Alors pourquoi ce retard ?

La mentalité des acteurs économiques français s’adapte très, trop, lentement au mode télétravail.

La méfiance, un esprit axé sur la surveillance et le contrôle des travailleurs plutôt que sur le résultat, un usage encore trop restreint des nouvelles technologies, une confusion des genres, et surtout la résistance au changement !

Pourtant ce mode de travail offre tellement d’avantages : allègement des charges, réduction de structure pour les entreprises et les entrepreneurs, attraction de collaborateurs qualifiés éloignés du lieu de travail, résolution du décalage horaire pour les échanges internationaux, flexibilité des horaires pour les employés, réduction des déplacements, maintient d’un épanouissement personnel, économie d’énergie, gain de temps…

A bon entendeur,

Salut !

A. Bella Tavassi

http://0z.fr/bHCzc (blog)

http://www.wix.com/bellatavassiagnes/traductionsinterpretariat (site)

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »